U.F.A.S - Union Française des Aides-Soignants

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Réflexion sur le métier "Est-il encore temps d’y réfléchir ?"

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

bulle

Aide-soignant, aujourd’hui pour demain Réflexion d’Alain MESSIEN, Directeur des soins, à l’occasion d’une rencontre régionale des aides-soignants.

 L'évolution d'une profession, soit-elle de Santé, n'est jamais facile à déterminer.

Comment s'identifier, bénéficier d'une reconnaissance réelle de véritable professionnel...

Comment défendre des valeurs d'autonomie nécessaire à une identité propre pour un métier se définissant comme interdépendant au coeur d'une équipe multidisciplinaire ? Faut-il se battre avec les autres, contre les autres et au bénéfice de qui ? Des patients, d'une profession ou des gestionnaires institutionnels ?

Le métier d'aide-soignant est totalement inclus dans la fonction infirmière, situation qui pourrait permettre d'envisager sa disparition pure et simple. En effet, les professionnels infirmiers évoluent, selon la législation, en fonction de leur rôle propre et de leur rôle délégué. Ils ont déjà une responsabilité individuelle, une zone d'autonomie et une identité avec niveau décisionnel. Avec leur seule présence, la continuité des soins et du recueil d'informations serait ainsi assurée, l'organisation s'avèrerait plus facile (remplacements, transmissions...). du Travail (LEST). Ses recherches portent sur la sociologie du travail et des professions, en particulier dans le domaine de la santé.

Ainsi, seuls professionnels présents 24 h /24 h auprès des patients, les infirmiers se verraient pleinement reconnus et valorisés.

Les aides-soignants ne sont donc pas, théoriquement, indispensables mais cela ne peut signifier qu'ils sont inutiles :

  • Ils apportent une vision différente du patient, moins médicalisée, moins technique, peut-être plus humaine.
  • Ils complètent les équipes infirmières et parfois les suppléent dans certains secteurs en pénurie.

A l'opposé, les aides-soignants représentent un nombre important et non négligeable au regard des autres professionnels paramédicaux. Ils effectuent à ce jour nombre de tâches abandonnées par les infirmières… Les soins de base et de confort, l'accompagnement sont bien souvent du ressort exclusif des Aides-Soignants.

Ils sont, dans ce cadre, plus proches des patients et de leurs attentes réelles en terme d'accueil et de bien-être particulièrement dans certains secteurs accueillant une population vieillissante et/ou en difficulté psychologique (abandon, souffrance, isolement, etc.).

Alors, quel Avenir ? Disparition, guerre fratricide avec les infirmières ou équilibre consensuel ?

  •  La disparition nécessiterait d'une part que les infirmières s'unissent et d'autre part qu'elles acceptent d'assumer l'intégralité de leur rôle propre y compris en terme de reconnaissance de la société... Encore beaucoup de modification de mentalités en perspective !…
  • La lutte ouverte nécessiterait une dépense d'énergie considérable au détriment de la qualité des prestations offertes aux patients, sans évoquer l'image déplorable auprès de la population que donnerait ce type de positionnement et pour parvenir à quel résultat, à de meilleurs soins ou à des économies budgétaires ?
  • L'équilibre consensuel par la différenciation des lieux de travail pourrait représenter un axe de réflexion au regard de l'évolution des structures d'offre de soins :
  •  Les infirmières privilégieraient l'hospitalisation de type Court Séjour, devenue maillon hyperactif de la chaîne de soins.
      • Les aides-soignants développeraient leur activité dans le maintien à domicile, les diverses structures extra-hospitalières et les résidences pour Personnes âgées ou dépendantes ne nécessitant pas de soins techniques lourds.

Il est peut-être temps de réfléchir en commun. Nul n'est indispensable et la seule sympathie bienveillante de la population ne suffira pas ni aux uns, ni aux autres. L'évolution d'une ou de plusieurs professions ne pourra correspondre qu'à un ensemble de réponses cohérentes aux attentes d'une population en demande. Charge aux intéressés concernés de mettre en place des propositions adaptées. L'évolution ne peut se réaliser à n'importe quel prix et il est de la responsabilité des soignants de maintenir au niveau des réflexions l'importance de concepts de soins en opposition aux logiques strictement budgétaires.

Quoi qu'il en soit et quel que soient vos rêves et vos espoirs, il est bon de ne pas négliger dans toutes prospectives une des plus simples lois de base de la nature où nous évoluons.

Seules les espèces capables de s'adapter à l'environnement peuvent prétendre posséder des chances de survie”.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir