U.F.A.S - Union Française des Aides-Soignants

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

 


Département Aides-Soignants Sans Frontières

 



L’Union Française des Aides-Soignants (U.F.A.S.) est une association nationale à but non lucratif, constituée le 02 juin 1994 à Nîmes dans le Gard. Son siège est situé dans le Calvados, 4 rue des Genêts à Villons Les Buissons- 14 610. - tél : 33 (0)2 31 58 45 30- fax : 33 (0)2 31 44 24 54 - Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

L’aide-soignant étant le symbole de l’Entraide et de la Solidarité, l’U.F.A.S., pour répondre à ses objectifs, crée son département Aides-Soignants Sans Frontières (A.S.S.F.). Le but est de soutenir là-bas et de sensibiliser ici. Elle remet son projet à Madame Chirac (Première Dame de France), lors de sa visite au salon européen infirmier en mai 1996.

 

LA MISSION

Au départ, la mission vise à soutenir la population congolaise et est intitulée : " Mission de soins et de prévention aides-soignants au Zaïre ". Mais, après une analyse des besoins fin 1997, puis le changement d’appellation de ce pays, le projet devient " Mission d’entraide : aides-soignants en République Démocratique du Congo ".

A partir d’un constat, l’objet n’est pas seulement d’apporter une aide dans le domaine des soins à une population en grande détresse, mais aussi, de participer au développement sanitaire, social et culturel, en partenariat avec les organisations du pays. Les actions sont menées à partir des populations les plus déshéritées pour :

* développer des lieux de vie et de soins primaires dans les villages reculés ;

* soutenir l’organisation et le développement des villes de référence.

Avec les partenaires congolais, la préoccupation est d’établir une dynamique de groupe au sein de la population pour construire une synergie active afin d’inciter cette population à participer au développement de son propre entourage.

A partir d’une région " pilote " l’objectif vise à responsabiliser petit à petit la population, encourager des Congolais à l’encadrement des leurs, les former à la gestion et les épauler, la finalité pour ces Communautés étant d’atteindre l’Autonomie.

 

Première rencontre avec les lèves-tôt

du village

LIEU GEOGRAPHIQUE

Les actions sont menées principalement dans la région du Bandundu et plus précisément auprès des populations des villes de Kikwit (+ d’un million d’habitants) et d’Idiofa (100 000 habitants) ainsi que dans leurs environs.

En brousse, ISBUMA a été choisi pour être le centre de référence, le " centre pilote ".

ISBUMA est une association qui s’est constituée de la volonté de quatre villages Isulu, Busongo, Mazinga et Malélé pour organiser une coopérative et un service de soins.

La population est réellement soucieuse de son avenir et souhaite être un pilier moteur dans l’évolution de la région.

Un centre de soins-maternité-hôpital de jour, une école et un magasin-coopérative attendent un financement pour être construits en matériaux durables.

 

ORGANISATION

L’Union française des aides-soignants a mis en place, au Congo, une structure composée de délégués Congolais responsables. Ces délégués sont répartis sur les points stratégiques : Kinshasa, Kikwit et au village. Chacun, à son niveau est chargé :

* d’accueillir les expatriés ;

* de réceptionner et transmettre les courriers de l’U.F.A.S. aux divers intéressés ;

* de retourner les rapports à l’U.F.A.S.;

* d’assurer le suivi de certains dossiers en l’absence des bénévoles Français ;

* de coordonner le transfert des envois (médicaments, matériel médical ou autres) ;

* d’être le lien entre les diverses autorités et l’U.F.A.S. ;

Plusieurs mois aprés,

 

les soeurs de L'Annonciade

 

prennent le chargement

 

pour l'apporter à Kikiwit.

A Kikwit, les délégués ont constitué un groupe de réflexion pour :

* Mener des réflexions et apporter à l’U.F.A.S. des éléments susceptibles de faire évoluer positivement la cause de la population ;

* Participer avec l’U.F.A.S. à des actions de prévention ;

* Etre un lien fédérateur entre d’autres O.N.G.ou associations ;

* Etre un groupe de mobilisation et de dynamisation auprès de la population ;

 

PARLER ICI POUR SOUTENIR LA-BAS

L’Union Française des Aides-Soignants mène une politique de sensibilisation aux conditions de vie en République Démocratique du Congo, notamment auprès des jeunes dans les centres de formation d’aides-soignants, les écoles et lycées, les groupes de catéchèse ; elle organise des conférences ouvertes au public ;

Elle encourage les aides-soignants à la solidarité internationale en général, en faveur de la R.D.C. en particulier. Elle permet à ces professionnels de s’engager bénévolement pour aller :

* découvrir les populations congolaises et leurs conditions de vie ;

* organiser des actions de santé primaire ;

* mener des actions de prévention ;

* collaborer à l’alphabétisation, notamment des femmes...

 

Arrivée d'un container de matériel scolaire et médical au port de Kinshasa.

 

CE QUI EST FAIT

Depuis 1996, matériel médical et médicaments sont régulièrement envoyés au centre de santé d’ISBUMA, aux hôpitaux de référence Kikwit (800 lits) et Idiofa (460 lits) , ainsi qu’au centre régional des diabétiques.

 

  • Des livres scolaires ont été acheminés pour les écoles et des livres de lecture pour la bibliothèque de l’Alliance franco-congolaise.
  • Des formations spécifiques en matière de santé ont été financées pour l’infirmier responsable du centre de santé d’ISBUMA. De ce fait, ce centre est chargé par l’antenne OMS-Kikwit, de la surveillance épidémiologique de la contrée.
  • Un hangar à été construit Au dispensaire pour récupérer l’eau de pluie et une citerne fabriquée. (Le dispensaire est à trois kilomètres d’une petite rivière).
  • Un four à pain a été fait et le pain vendu dans les villages.
  • Une charrue fabriquée, deux boeufs et une charrette achetés vont favoriser l’économie du centre...

 

Le dispensaire d’ISBUMA en cours de construction.

 

L’Union Française des Aides-Soignants est aujourd’hui reconnue par les hautes autorités de Kinshasa en tant qu’organisme à but humanitaire oeuvrant dans le pays.

 

Pour son initiative, l’Union Française des Aides-Soignants a reçu les encouragements de hautes personnalités ; de Sa Sainteté le Pape, du Président Jacques CHIRAC de l’Ambassadeur de France en République Démocratique du Congo, entre autres.

 

PARRAINAGES

Nombreuses personnalités ont aussi accordé leur parrainage, comme : Hervé GAYMARD et Philippe DOUSTE-BLAZY anciens Ministres de la Santé - Gérard VINCENT Président de la Fédération Hospitalière de France - Michèle BRESSAND Direction Générale de l’Assistance Publique à Paris - Jean-Pierre CHAZEAU Directeur du Centre Hospitalier de Feurs-42 - Catherine de MAYENNE Directrice de la Société Ediform (formation des aides-soignants) à Paris - Francis SAINT ELLIER Conseiller municipal de la ville de Caen - Père Mick NGUNDU Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, Docteur en Droit Canonique, diplômé d’Etudes Supérieures en Philosophie Sciences et Développement, Professeur au Scolasticat de Kinshasa, en poste au Cameroun - Jean-Louis LE CANU Chanteur Normand Auteur et Compositeur - Denise LEBARILIER amie des aides-soignants , employée à l’école de Saint Jean des Baisants...

 

PARTENAIRES

L’Union Française des Aides-Soignants bénéficie de partenaires : Le Conseil Général de la Manche - La commune de Saint Jean des Baisants (50) - L’association Tiers-Monde de la région de Quintin (22) - L’Alliance Française à Paris - La Banque Humanitaire internationale à Quibou (50) - Pharmaciens Sans Frontières (P.S.F.) de Basse-Normandie et de Bretagne - Le Centre Hospitalier de Lorient et le Centre de Réadaptation Fonctionnelle de Kerpape (56) - Caen-Repro Imprimerie (14) - Société EDIFORM à Paris - La Compagnie AIR-FRANCE - L’Association Luxembourgeoise des Aides-Soignantes - Le Collectif des associations congolaises de France...

 

l’Union Française des Aides-Soignants a accordé son patronage au " Fonds congolais de solidarité " récemment créé par le Collectif des Associations Congolaises de france. Elle mène, en partenariat avec l’organisme créateur, une campagne de mobilisation des congolais d’ici.

Enfin, l’Union Française des Aides-Soignants recherche des partenaires financiers, des bailleurs de fonds, afin de réaliser des micros-projets.

SON RESPONSABLE

Membre d’honneur de l’A.F.E.V.E.K. (Association des Familles Eprouvées par le Virus Ebola à Kikwit) et Membre d’honneur de l’O.J.D. (Organisation pour les Jeunes Désoeuvrés) à Kinshasa, Thérèse PALLA est coordinatrice et responsable du projet.

 

P.S : Selon nos sources, 1% seulemement de la population congolaise reçoit un salaire et 60 % d’entre elle ne dépasse pas dix-huit ans. Malgré la richesse de son sol, la République Démocratique du Congo fait partie des trois pays les plus pauvres au monde. Il nous semble quelque peu abandonné de la solidarité des O.N.G. françaises. Pourtant, il est le plus grand pays francophone au monde...

Leitmotiv : Découvrir l’autre et mieux se connaître pour rapprocher les peuples, une nécessité à la constuction d’un monde Humain...